Les différents types de permis bateau

Avant de partir en mer ou vivre l’aventure sur un fleuve avec votre bateau, il faut disposer d’un permis bateau. Le type de permis demandé varie en fonction de la puissance de la motorisation de votre bateau ou de tout autre engin utilisé en mer. Notez qu’en France, il est exigé d’une personne embarquant dans  tout engin dont la puissance excède les  6,11 ch, une carte-mer ou un permis bateau.

Aujourd’hui, il existe principalement trois catégories de permis bateau :

Le permis bateau côtier : il s’agit d’un permis mer, il permet de naviguer en journée et la nuit sans aucune restriction de vitesse, mais dans la limite de dix miles d’un abri. Ce permis ne peut être utilisé sur les canaux et les rivières. Il est accordé à tous les individus âgés de plus de 16 ans après s’être rendu auprès d’un bateau-école dont l’inscription requiert certains documents (demande d’inscription, photo, timbres fiscaux, pièce d’identité, et certificat médical). Actuellement, le coût de ce permis est de 350 euros.  Si vous êtes détenteur de ce permis, vous pouvez demander obtenir le permis fluvial en passant l’examen théorique, l’examen pratique reste facultatif.

Le permis bateau hauturier : c’est une extension du permis côtier, il s’agit donc aussi d’un permis mer. La différence avec l’autre permis, c’est qu’il n’y a aucune limitation de distance. Il est idéal pour les marins de plaisance. Tous les titulaires de permis côtier ou du vieux permis A peuvent prétendre à cette catégorie. Mais il reste également accessible à des personnes qui ne détiennent par le permis côtier. Pour cela, celles-ci doivent passer d’autres épreuves supplémentaires. Pour le permis hauturier, l’inscription au bateau-école est aussi exigée, en apportant les documents nécessaires (tous les documents similaires à ceux du permis côtier plus  une photocopie de ce permis, un timbre fiscal de 38 euros est aussi requis).  Le coût actuel de cette catégorie est de 300 euros.

Le permis bateau fluvial : le permis adapté pour la navigation sur les lacs, les rivières et les fleuves pour une embarcation n’excédant pas les 20 mètres de longueur. Il y a une dérogation à cette longueur si vous disposez d’un permis comportant une extension intitulé « grande plaisance eaux intérieures ». Seuls les individus ayant plus de 18 ans peuvent disposer de cette extension. Pour passer l’épreuve, l’inscription dans un centre de formation agrée est requise. Pour cela, il faut fournir certains documents : les mêmes que pour un permis côtier, seulement on exige de vous un timbre fiscal de 38 euros et un autre de 60 euros. Le coût de ce permis est actuellement le même que celui du permis hauturier : 300 euros.